DĂ©personnalisation : vivre en spectateur de sa propre vie

L’expĂ©rience de la dĂ©personnalisation est une rĂ©alitĂ© pour certains, un Ă©tat qui peut ĂŞtre dĂ©routant et effrayant. La dĂ©personnalisation est un trouble qui implique des sensations persistantes ou rĂ©currentes de se voir soi-mĂŞme de l’extĂ©rieur de son corps ou de percevoir son environnement comme irrĂ©el. Ces sensations peuvent ĂŞtre dĂ©concertantes, ressemblant Ă  un Ă©tat de rĂŞve.

Bowen Yang, acteur de l’Ă©mission « Saturday Night Live », a rĂ©cemment fait les gros titres en annonçant qu’il prenait une pause de son podcast pour prioriser sa santĂ© mentale et lutter contre de graves Ă©pisodes de dĂ©personnalisation. Cet Ă©vĂ©nement a mis en lumière ce trouble mĂ©connu et a incitĂ© les experts mĂ©dicaux Ă  Ă©duquer le public sur le sujet.

Les personnes souffrant de ce trouble peuvent se sentir comme si elles regardaient leur vie comme un film, comme si leurs souvenirs n’Ă©taient pas les leurs et qu’elles se sentaient presque robotiques, n’Ă©tant pas en charge de ce qu’elles disent. Ces sentiments peuvent ĂŞtre envahissants, excessifs et perturbateurs, interfĂ©rant avec la vie quotidienne.

Heureusement, il existe des traitements qui peuvent aider Ă  rĂ©duire les symptĂ´mes afin que les personnes touchĂ©es puissent retrouver une vie normale et se sentir plus connectĂ©es Ă  leur propre corps et Ă  leur propre esprit. Parmi les autres symptĂ´mes, on peut citer un sentiment d’engourdissement Ă©motionnel ou physique, la sensation que le corps, les jambes ou les bras semblent dĂ©formĂ©s, agrandis ou rĂ©trĂ©cis, ou que la tĂŞte est enveloppĂ©e de coton.

Dans certains cas, les Ă©pisodes peuvent durer des heures, des jours, des semaines ou mĂŞme des mois. Certains individus peuvent ressentir des sentiments continus de dĂ©personnalisation ou de dĂ©rĂ©alisation qui peuvent s’amĂ©liorer ou s’aggraver pĂ©riodiquement.

La cause exacte du trouble n’est pas bien comprise. Les symptĂ´mes peuvent ĂŞtre dĂ©clenchĂ©s par un traumatisme ou un stress intense, parfois par un manque de sommeil, et certaines personnes sont gĂ©nĂ©tiquement prĂ©disposĂ©es Ă  avoir ce type d’expĂ©rience hors du corps.

La psychothĂ©rapie et certains mĂ©dicaments peuvent ĂŞtre efficaces pour rĂ©duire les symptĂ´mes. Lorsqu’une personne est dans cet Ă©tat de dĂ©personnalisation, il est recommandĂ© de ne pas trop s’obsĂ©der sur les symptĂ´mes inconfortables qu’elle remarque, et de se reconnecter Ă  ses cinq sens, Ă  ce qui l’entoure, comme toucher quelque chose de froid, Ă©couter de la musique, tenir un journal, toutes ces choses qui aident Ă  se reconnecter Ă  soi-mĂŞme.

Les experts mĂ©dicaux recommandent de consulter un mĂ©decin si vous ressentez de tels sentiments qui sont Ă©motionnellement perturbateurs, persistants et interfèrent avec votre vie quotidienne, votre travail ou vos relations. « Parlez Ă  quelqu’un en qui vous avez confiance, mettez-vous en traitement. La thĂ©rapie cognitivo-comportementale est très efficace. La thĂ©rapie par la parole est très efficace », explique le Dr Robi Ludwig. « Il existe des traitements qui sont très efficaces, donc personne n’a Ă  vivre avec ces symptĂ´mes inconfortables et Ă  se sentir dĂ©connectĂ©. »

Dépersonnalisation : un trouble dissociatif méconnu

Le trouble de dĂ©personnalisation/dĂ©rĂ©alisation est une forme de trouble dissociatif qui consiste en une expĂ©rience prolongĂ©e ou rĂ©currente de dĂ©tachement de son propre corps ou de son fonctionnement mental. Les individus atteints ont souvent l’impression d’ĂŞtre devenus un observateur extĂ©rieur de leur propre existence, ou d’ĂŞtre dĂ©tachĂ©s de leur environnement. Ce trouble est souvent dĂ©clenchĂ© par un stress sĂ©vère.

Environ 50% de la population gĂ©nĂ©rale a vĂ©cu au moins une expĂ©rience de dĂ©personnalisation ou de dĂ©rĂ©alisation transitoire au cours de leur vie. Cependant, seulement 2% des personnes rĂ©pondent aux critères de trouble de dĂ©personnalisation/dĂ©rĂ©alisation. Ce trouble a la mĂŞme frĂ©quence chez les hommes et chez les femmes. L’âge moyen du dĂ©but est de 16 ans. Ce trouble peut commencer au dĂ©but ou au milieu de l’enfance; seuls 5% des cas commencent après 25 ans et le trouble dĂ©bute rarement après 40 ans.

Les personnes atteintes de troubles de la dĂ©personnalisation/dĂ©rĂ©alisation ont souvent subi un stress sĂ©vère, tel que : ĂŞtre abusĂ© Ă©motionnellement ou nĂ©gligĂ© pendant l’enfance, ĂŞtre maltraitĂ© physiquement, ĂŞtre tĂ©moin de violence domestique, avoir un parent gravement handicapĂ© ou malade mental, avoir un membre de la famille ou un ami intime mourir de façon inattendue.

Les symptômes de dépersonnalisation trouble/de déréalisation sont généralement épisodiques et augmentent et décroissent en intensité. Ces épisodes peuvent durer seulement quelques heures à quelques jours ou des semaines, des mois ou parfois des années. Mais chez certains patients les symptômes sont constamment présents et ont la même intensité pendant des années, voire des décennies.

Les symptĂ´mes de dĂ©personnalisation comprennent le fait de se sentir dĂ©tachĂ© de son corps, de son esprit, de ses sentiments et/ou de ses sensations. Les patients se ressentent comme un observateur extĂ©rieur de leur propre vie. De nombreux patients disent Ă©galement qu’ils ont un sentiment d’irrĂ©alitĂ© ou d’ĂŞtre un robot. Ils peuvent se sentir Ă©motionnellement et physiquement engourdis ou se sentir dĂ©tachĂ©s, avec peu d’Ă©motion. Certains patients ne peuvent pas reconnaĂ®tre ou dĂ©crire leurs Ă©motions. Ils se sentent souvent dĂ©connectĂ©s de leurs souvenirs et sont incapables de se rappeler clairement des choses.

Les symptĂ´mes de dĂ©rĂ©alisation comprennent une impression d’ĂŞtre dĂ©tachĂ©s de leur environnement, qui semble irrĂ©el. Les patients peuvent se sentir comme dans un rĂŞve ou un brouillard ou comme si un mur de verre ou un voile les sĂ©parait de leur environnement. Le monde semble sans vie, incolore ou artificiel. Une distorsion subjective du monde est frĂ©quente. Par exemple, les objets peuvent apparaĂ®tre flous ou inhabituellement clairs; ils peuvent sembler plats ou plus petits ou plus grands que ce qu’ils sont. Les sons peuvent sembler plus ou moins forts que ce qu’ils sont; le temps peut sembler passer trop lentement ou trop rapidement.

Les symptĂ´mes sont presque toujours pĂ©nibles et, dans les cas graves, particulièrement intolĂ©rables. L’anxiĂ©tĂ© et la dĂ©pression sont frĂ©quentes. Certains patients craignent de prĂ©senter des lĂ©sions cĂ©rĂ©brales irrĂ©versibles ou de devenir fous. D’autres sont obsĂ©dĂ©s par le fait de savoir si ces lĂ©sions existent vraiment ou vĂ©rifient constamment si leurs perceptions sont rĂ©elles. Cependant, le patient sait toujours que son vĂ©cu «d’irrĂ©alité» n’est pas rĂ©el mais reprĂ©sente ce qu’il ressent.

Le traitement du trouble de dĂ©personnalisation/dĂ©rĂ©alisation doit rechercher tous les facteurs de stress en relation avec l’apparition du trouble, ainsi que les facteurs de stress antĂ©rieurs qui prĂ©disposent Ă  la dĂ©personnalisation et/ou Ă  la dĂ©rĂ©alisation. DiffĂ©rentes psychothĂ©rapies sont efficaces chez certains patients. Les approches cognitives permettent de bloquer la pensĂ©e compulsive concernant le vĂ©cu d’irrĂ©alitĂ©. Les techniques comportementales peuvent aider le patient Ă  s’engager dans des tâches qui le dĂ©tournent de la dĂ©personnalisation et de la dĂ©rĂ©alisation. Des techniques de prise de conscience de l’ici et maintenant utilisent les 5 sens pour aider les patients Ă  se sentir plus liĂ©s Ă  eux-mĂŞmes et au monde. Le traitement psychodynamique aide le patient Ă  gĂ©rer ses pensĂ©es nĂ©gatives, ses conflits sous-jacents ou ses expĂ©riences qui rendent certains affects intolĂ©rables pour le moi et sont ainsi dissociĂ©s.

Divers mĂ©dicaments ont Ă©tĂ© utilisĂ©s, mais aucun n’a une efficacitĂ© clairement dĂ©montrĂ©e. Cependant, certains patients semblent soulagĂ©s par les inhibiteurs sĂ©lectifs de la recapture de la sĂ©rotonine, la lamotrigine, les antagonistes des opiacĂ©s, les anxiolytiques et les stimulants. Cependant, ces mĂ©dicaments fonctionnent largement en ciblant d’autres troubles psychiatriques souvent associĂ©s Ă  ou dĂ©clenchĂ©s par la dĂ©personnalisation et la dĂ©rĂ©alisation.

Derniers articles

ça va vous intéresser

%d blogueurs aiment cette page :